Audio tour

Audio tourVisite de Bazeilles-sur-Othain

2 sights

  1. Audio tour Summary
  2. Audio tour Summary

    Tout l’intérêt de l’architecture du village réside dans son implantation étagée qui suit le relief accidenté des deux rives escarpées de la vallée de l’Othain.

    Rythmé par ses murs de soutènement et rehaussé du bel éclat de l’ocre clair de la pierre de pays et de la tuile de terre cuite rose, l’ensemble se mire dans la rivière.

    Le fil de l’eau suit le cours de l’histoire.Ainsi, le moulin du village, déjà en place en 1700, possédait trois roues à aube et assurait une forte production en farine et en huile. La roue à aube actuelle et l’aménagement du bief et barrage ont été remaniés par l’ancien propriétaire. Plus loin, il ne reste que deux arches du pont du XVIIIe siècle, suite aux destructions causées par la guerre. La desserte en eau est aussi assurée par deux puits octogonaux et quatre bacs fontaine à tête de lion.

    L’ancien château de Bazeilles se situait aux n°3, 3 bis, 5, 7 et 9 de la rue de la Place qui forment encore aujourd’hui une cour rectangulaire. Diverses traces en attestent l’existence : des caves exceptionnelles, certains éléments de réemploi et le plan d’un bâtiment qui aurait été flanqué de tours d’angle à gauche des dépendances actuelles.

    Le château de Laval, situé dans la vallée de la Chiers, fut la résidence des seigneurs de Laval et de Bazeilles et est aujourd’hui une exploitation agricole.

    Non loin de la croix de pierre, vers 1700, se tenait le gibet témoignant du pouvoir de justice du seigneur de Bazeilles et destiné à impressionner les populations.

    Rue de l’Église, on peut observer de belles fermes datant du XVIIIe siècle. D’autres édifices reflètent le style architectural du XIXe siècle, entre autres la mairie-école et le clocheton à colonnettes de l’église Saint-Martin.

    Le village tirait ses moyens de subsistance et ses revenus de l’agriculture, de la pêche et de la chasse. Tanneries, fabriques de gants, huilerie et tuilerie ont fonctionné ici jusqu’au XIXe siècle.

  3. 1 79- Une histoire d'eau
  4. 2 80- Des sorcières en Pays de Montmédy
  1. Audio tour Summary

    Tout l’intérêt de l’architecture du village réside dans son implantation étagée qui suit le relief accidenté des deux rives escarpées de la vallée de l’Othain.

    Rythmé par ses murs de soutènement et rehaussé du bel éclat de l’ocre clair de la pierre de pays et de la tuile de terre cuite rose, l’ensemble se mire dans la rivière.

    Le fil de l’eau suit le cours de l’histoire.Ainsi, le moulin du village, déjà en place en 1700, possédait trois roues à aube et assurait une forte production en farine et en huile. La roue à aube actuelle et l’aménagement du bief et barrage ont été remaniés par l’ancien propriétaire. Plus loin, il ne reste que deux arches du pont du XVIIIe siècle, suite aux destructions causées par la guerre. La desserte en eau est aussi assurée par deux puits octogonaux et quatre bacs fontaine à tête de lion.

    L’ancien château de Bazeilles se situait aux n°3, 3 bis, 5, 7 et 9 de la rue de la Place qui forment encore aujourd’hui une cour rectangulaire. Diverses traces en attestent l’existence : des caves exceptionnelles, certains éléments de réemploi et le plan d’un bâtiment qui aurait été flanqué de tours d’angle à gauche des dépendances actuelles.

    Le château de Laval, situé dans la vallée de la Chiers, fut la résidence des seigneurs de Laval et de Bazeilles et est aujourd’hui une exploitation agricole.

    Non loin de la croix de pierre, vers 1700, se tenait le gibet témoignant du pouvoir de justice du seigneur de Bazeilles et destiné à impressionner les populations.

    Rue de l’Église, on peut observer de belles fermes datant du XVIIIe siècle. D’autres édifices reflètent le style architectural du XIXe siècle, entre autres la mairie-école et le clocheton à colonnettes de l’église Saint-Martin.

    Le village tirait ses moyens de subsistance et ses revenus de l’agriculture, de la pêche et de la chasse. Tanneries, fabriques de gants, huilerie et tuilerie ont fonctionné ici jusqu’au XIXe siècle.

Reviews

No reviews yet

Write the first review
A minimum rating of 1 star is required.
Please fill in your name.